Rechercher
  • CJP-Pointe Noire

Session de rentrée pastorale des ouvriers apostoliques de l’archidiocèse de Pointe Noire :

La Commission Justice et Paix invite le clergé à s’impliquer davantage sur les questions de société.


Ouverte le 7 octobre 2020 sous l’égide de l’Archevêque, Monseigneur Miguel Angel Olaverri, la session de rentrée pastorale des ouvriers apostoliques de l’archidiocèse de Pointe Noire a réuni plus de 100 personnes parmi lesquelles, les prêtres, religieux et religieuses travaillant dans ledit archidiocèse.


Conviée à y prendre la parole, la Commission Justice et Paix de Pointe Noire l’a marquée d’une pierre blanche en évoquant quelques thématiques sur lesquelles elle travaille. Au nombre de celles-ci figurent : les élections, la relance des Comités Paroissiaux Justice et Paix et la pastorale de la prison.

Brice MACKOSSO, Secrétaire Permanent CJP

S’agissant des élections, Brice MACKOSSO, Secrétaire Permanent de cette Commission et Coordonnateur National de Tournons La Page-Congo a rappelé au clergé que cette question est d’une importance capitale. En effet, relèvera-t-il, la tenue des élections au Congo, depuis quelques décennies déjà, a toujours généré la peur chez les populations, vu que celles-ci ont toujours abouti à des conflits armés; le dernier en date, étant la guerre dans le département du Pool, déclenchée au mois d’avril 2016, juste après le scrutin présidentiel de mars de la même année. Mais, les faiblesses des processus électoraux, ne sauraient être un obstacle à la mobilisation pour une participation citoyenne massive aux élections, affirmera-t-il. C’est pour cela, qu’il invitera le clergé à soutenir tout le programme relatif à la construction de la paix que mettra en place cette Commission dans quelques jours dans certaines Paroisses de l’archidiocèse de Pointe Noire en tenant compte des différents Doyennés qui existent. Ce programme dont la vocation sera de sensibiliser les fidèles sur les piliers de la paix, la non-violence, et l’analyse des injustices en période électorale, nécessitera l’adhésion des membres du Clergé, non seulement comme agents de mobilisation des fidèles à s’inscrire dans ce programme, mais aussi et surtout comme formateurs. C’est dans la même perspective qu’il soulignera le besoin pressant de créer ou de redynamiser les Comités Paroissiaux Justice et Paix. En dehors de l’engagement affiché par quelques fidèles qui répondent aux appels de la Commission, les Comités Paroissiaux Justice et Paix, n’existent que de nom, dira Brice MACKOSSO.

Alain Louganana, Assistant Juridique/CJP

Convié à prendre la parole, Alain Didié Cyriaque Louganana, Assistant Juridique Adjoint et Chargé de Programme Tournons La Page-Congo au sein de la Commission Justice et Paix de Pointe Noire, reviendra sur la pastorale de la prison. Les actions menées au niveau de la maison d’arrêt de Pointe Noire et devant les juridictions à travers un avocat commis par cette Commission sera l’un des points essentiels de son intervention. Il soulignera aussi l’élargissement de cette pastorale au niveau des Commissariats de Police et Brigades de Gendarmerie, où deux avocates ont accepté de suivre les procédures pour les personnes indigentes incarcérées. De même, il ne manquera pas de relever quelques démarches qui sont menées auprès du parquet, notamment le Procureur de la République, pour faire en sorte de mettre en place un vrai mécanisme de collaboration entre l’Eglise et le Parquet de Pointe Noire dans ce domaine.

En réaction à ces deux exposés, le Vicaire Général de l’Archidiocèse de Pointe Noire demandera à ce que la communication soit renforcée davantage entre cette Commission et les autorités ecclésiastiques de l’Archidiocèse. Une bonne coordination des actions menées devra se faire dans le cadre de l’aumônerie de la prison, ajouter-t-il. De plus, il lancera un appel au clergé à pratiquer la justice dans leurs Paroisses en respectant les droits des personnels salariés qui y évoluent en les déclarant à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, CNSS et aussi en évitant tout licenciement pour lequel les autorités n’auront pas été informées à l’avance.

Monseigneur Miguel Angel Olaverri, archevêque PNR

L’Archevêque de Pointe Noire, quant à lui, insistera sur la redynamisation des Comités Paroissiaux Justice et Paix et l’implication des Paroisses à intervenir au moins une fois le mois au niveau de la maison d’arrêt de Pointe Noire en apportant des aides multiformes aux détenus, comme ce fut le cas, jadis. Toutes les questions liées à la pastorale de la prison, au respect des droits humains et aux élections ne peuvent pas laisser l’Eglise dans l’indifférence totale, pourra-t-on retenir de son propos, avant qu’il n’encourage, ne félicite et n’assure de son soutien la Commission Justice et Paix pour le travail qu’elle réalise.

Ouvriers apostoliques./photos d'archive.

A titre de rappel, la session de rentrée pastorale des ouvriers apostoliques de l’Archidiocèse de Pointe Noire, ouverte le mercredi 7 octobre 2020 a pris fin ce même jour.

© un article de Alain Louganana

49 vues
nous contacter
nous joindre

BP: 659 Pointe-noire

Tél.: +242 05 557 90 81

office@cjusticepaix-pnr.org

COMMISSION JUSTICE ET PAIX ARCHIDIOCESE DE POINTE-NOIRE

© 2018 PAR CDJP. PROPULSE PAR WIX.COM