Rechercher
  • CJP-Pointe Noire

Campagne de sensibilisation sur le respect du droit à la vie:

La Commission Justice et Paix de Pointe Noire publie des messages pour le temps de l' AVENT.

Premier dimanche du temps de l’Avent :

Jésus va naître dans nos hôpitaux, protégeons sa vie!

Avent 2018, Christ Jésus va naître et se faire soigner dans les hôpitaux du Congo : Protégeons sa vie.

Les fidèles chrétiens se préparent à célébrer Noël, fête de la naissance du Christ, fête de la vie. Comme à Bethléem, Christ va naître dans les maternités du Congo dans des situations précaires que celles d’il y’a 2018 ans. Dans sa crèche de naissance, Christ n’a pas eu droit au confort des hôpitaux : pas de salle d’accouchement, pas de plateaux techniques pour accoucher, pas de lit, pas de baignoires, pas d’eau, pas de toilettes, pas d’appareils d’échographie, pas de microscopes et d’autres outils.

Comme à la crèche, les hôpitaux congolais manquent de tout : alcool, compresse, comprimés, scanners, seringues, bétadine, coton, poches de sang,…Les patients doivent tout acheter.

A la crèche, le droit à la vie du Christ a été protégé : les bergers l’ont accueilli en prenant soin de lui :

« …Et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l’enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la salle des hôtes. Il y avait dans la même région des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour y garder leur troupeau… » Cf. Luc 2, 7-8.

Hier à la crèche, aujourd’hui c’est dans mon hôpital que le Christ va naître. Et, j’y exerce comme sage-femme, membre de la fraternité féminine catholique, comme médecin, membre du groupe Évangile et vie, comme infirmier, membre de la Légion de Marie…


Que dois-je faire pour protéger la vie du Christ qui vient naître dans mon hôpital ?


Devrais-je exiger le paiement d’une consultation avant même de m’occuper de cette dame qui vient pour accoucher le Christ ? Devrais-je exiger de sa famille un pourboire avant de m’occuper d’elle en salle d’accouchement ? Devrais-je continuer à banaliser les douleurs de l’enfantement qui lui déchirent les entrailles et lui font pousser des cris de détresse ? La laisser souffrir à en mourir avant de m’occuper d’elle ? Ou encore continuer à lui faire le reproche injurieux d’oser vouloir donner la vie ?

Comme chrétien, comment pourrais-je faire pour montrer que je suis différent des autres dans l’accueil des malades pour défendre et protéger la vie? Comment mettre en pratique les paroles du Christ :

« Jésus dit alors: "Laissez les petits enfants et ne les empêchez pas de venir à moi; car c'est à leurs pareils qu'appartient le Royaume des Cieux." Cf. Matthieu 19, 14


Le droit à la vie est inhérent à la personne humaine. Et, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dispose en son article 3 :

« Tout individu a droit a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ».


De même l’Eglise nous enseigne que « la vie doit donc être sauvegardée avec un soin extrême dès la conception : l’avortement et l’infanticide sont des crimes abominables ». Cf. Gaudium et Spes 51, § 3.


Noël, c’est la fête de la vie. Que tout personnel de santé puisse porter la plus grande considération et attention à toute personne quels que soient son état physique ou mental, sa culture, son origine sociale, ses opinions politiques, son âge !


C’était un message de la Commission Diocésaine Justice et Paix de Pointe Noire sur le respect du droit à la vie

4 vues
nous contacter
nous joindre

BP: 659 Pointe-noire

Tél.: +242 05 557 90 81

office@cjusticepaix-pnr.org

COMMISSION JUSTICE ET PAIX ARCHIDIOCESE DE POINTE-NOIRE

© 2018 PAR CDJP. PROPULSE PAR WIX.COM