Rechercher
  • CJP-Pointe Noire

Campagne de sensibilisation sur le respect du droit à la vie:

La Commission Justice et Paix de Pointe Noire publie des messages pour le temps de l' AVENT.


Deuxième dimanche du temps de l’Avent : Jésus va naître et vient s’identifier aux bébés noirs, aux arabes[1], aux américains[2], aux vendeurs ambulants, aux chargeurs: protégeons sa vie.

Avent 2018, les chrétiens se préparent à célébrer Noël, fête de la vie, fête de la joie, fête de la paix, fête de l’amour.


Christ va naître dans nos cœurs, et vient habiter dans nos maisons. Il vient s’identifier aux bébés noirs[3], aux arabes, aux américains, aux bana payé-payé[4] et aux chargeurs de bus. C’est vrai, ils ont tué un parent qui nous a été très cher ; ils ont tué un ami qui nous a été très intime ; ils ont tué des êtres humains que nous aimons beaucoup ; ils ont volé quelque chose qui nous a appartenu. Que faire face à cela ? Au nom de la lutte contre le banditisme, la Police ou la Gendarmerie doit-elle les tuer ? N’ont-ils pas droit à la vie ou le droit d’être jugés au tribunal ?

Hier, c’était les saints innocents. Pour tuer Jésus, annoncé comme le roi des juifs par les prophètes, Hérode a ordonné le massacre de tous les bébés nés dans la même période que Christ. Cf. Matthieu 2, 16-18. Aujourd’hui, des innocents sont tués par la Police qui les considère comme des bébés noirs, des américains, des arabes ou des voleurs dans les marchés, parkings et arrêts de bus. Porter un tatouage ou une grosse cicatrice sur le corps ou avoir une coiffure et une démarche qui déplaisent à la Police suffit pour être considéré comme un bébé noir, un arabe, un américain, un voleur au marché ou à l’arrêt de bus.

Jadis, c’est le Christ qui a été humilié, flagellé et crucifié sur le Golgotha. Aujourd’hui, ce sont les bébés noirs, les arabes, les américains, les chargeurs, les bana payé-payé, qui sont humiliés. Quand la Police les arrête, ils perdent leur dignité : on les déshabille devant tout le monde ; ils sont menottés ; ils sont jetés dans le véhicule comme des vulgaires colis ; on les piétine avec les brodequins ; ils sont frappés à coup de crosse puis injuriés. A la fin, ils sont exécutés dans la rue, au vu et au su de tout le monde.


En cet Avent 2018, le Christ qui vient, nous rappelle que les bébés noirs ne sont noirs que par leurs actes ; les américains, les arabes, les chargeurs, les bana payé-payé voleurs, ne sont mauvais que par leurs actes. Leur vie a de la valeur comme la vie de toute autre personne. Qui sommes-nous pour leur ôter la vie ? Jésus qui arrive, interdit de rendre le mal par le mal. Et son Père qui l’envoi déclare : « Aussi bien, si quelqu’un tue Caïn, on le vengera sept fois… Et Yahvé mit un signe sur Caïn, afin que le premier venu ne le frappât point » Gn 4, 15.


Tu es policier, tu es gendarme ; comment traites-tu toute personne que tu arrêtes fut-elle bébé noir, arabe, américain, mwana paye-payé, chargeur de camion ou de bus ? En tant que chrétien, membre ou non d’un mouvement d’apostolat laïc, es-tu différent de tes collègues de service quand tu exerces ton métier ?


En cette période de préparation à la venue du Messie, que tout Policier, tout Gendarme et militaire ait une attention particulière et une grande considération pour toute personne qui a posé un acte condamnable, même si cette personne est un bébé noir, un arabe, un américain, un mwana payé-payé, un chargeur : « Toute personne humaine est sacrée et a droit à la vie. L’Etat a l’obligation de la respecter et de la protéger » Cf. article 8 de la Constitution.


Celui qui a posé un mauvais acte, est tenu de s’en expliquer devant l’autorité, qui elle, décidera de son sort : « Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées ». Cf. article 11, §1 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.


Et vous, bébés noirs, arabes, américains, qui tuez à coup de machette, de hache, de gourdin, en plus de voler ce qui ne vous appartient pas, sachez que vous agissez mal. Mais Christ qui arrive, vous aime et veut vous changer. Ouvrez-lui votre cœur. Ainsi, vous serez sauvés.


Vous, bana payé-payé au marché, chargeurs de bus, sachez que vous pouvez vous faire tuer en volant. Christ qui arrive veut que vous changiez votre façon d’agir et de vivre. Pour cela, Jésus est prêt à vous aider.


Et, vous tous qui frappez les bana payé-payé, les chargeurs qui ont volé au marché, à l’arrêt ou au terminus de bus, jusqu’à les tuer. Tenez-vous bien ! Dieu vous posera la question au dernier jour : « Qu’as-tu fais de ton frère ? ». Cf Genèse 4, 10.


Au lieu de tuer, le Christ veut que vous pardonniez : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ». Cf. Luc 23, 34. En Pardonnant, vous donnez et protégez la vie.



C’était un message de la Commission Diocésaine Justice et Paix de Pointe Noire.


[1] Nom donné à des adolescents, qui posent des actes criminels.


[2] Petits vendeurs ambulants à la criée.

[3] Noms que se sont donné des jeunes, qui posent des actes criminels.


[4] Noms que se sont donné des jeunes, qui posent des actes criminels.

3 vues
nous contacter
nous joindre

BP: 659 Pointe-noire

Tél.: +242 05 557 90 81

office@cjusticepaix-pnr.org

COMMISSION JUSTICE ET PAIX ARCHIDIOCESE DE POINTE-NOIRE

© 2018 PAR CDJP. PROPULSE PAR WIX.COM