Rechercher
  • CJP-Pointe Noire

Campagne de sensibilisation du temps de l'AVENT sur la corruption:

La Commission Diocésaine Justice et Paix de Pointe Noire exhorte à plus de probité dans le domaine de la santé au Congo.


« Dieu vient lui-même et va nous sauver »

Is. 35




Le Christ naîtra bientôt. Pas dans une bergerie, mais dans un hôpital. L’enfant Jésus sera très malade et ses parents pauvres. Il ne pourra pas se procurer les médicaments par le canal des infirmiers, mais en pharmacie. Il ne pourra pas non plus glisser un billet de 2000 francs à l’infirmière ou à l’infirmier avant qu’on ne prenne soins de lui. Faut-il le laisser mourir parce qu’il est sans le sou ? Vas-tu mettre de côté ton serment d’Hippocrate ? Vas-tu refuser de lui donner les soins parce qu’il s’est procuré ses médicaments à la pharmacie ?

Notre hôpital aujourd’hui est devenu un endroit où la hantise de mourir faute de soins adéquats dépasse l’espoir de guérison pour les Congolaises et Congolais dépourvus de moyens financiers. Il est courant dans nos centres hospitaliers, de voir comment Certains agents de santé sans scrupule troquent tous services pour lesquels ils sont pourtant payés par l’Etat avec de l’argent. L’amour du prochain est relégué au second plan. Combien de fois des malades ne se sont-ils pas fait rudoyer, insulter, dégrader et humilier sans ménagement par des agents de santé véreux et acariâtres ?

Le Pape François à l’occasion de la Journée Mondiale du Malade 2019 exhorte à plus de professionnalisme et de tendresse dans le soin des malades :


« Le soin des malades a besoin de professionnalisme et de tendresse, de gestes gratuits, immédiats et simples comme une caresse, à travers lesquels on fait sentir à l’autre qu’il nous est « cher ».


Dieu, dans son amour infini envoie son fils unique Jésus parmi nous, pour partager l’expérience du pauvre, du démuni, de l’opprimé, du malade. Saurons-nous prendre soin de lui, tel qu’il est dans son dénuement, dans sa simplicité, dans son humilité et surtout dans sa présence dans le malade si faible et à l’article de la mort sans rien demander de plus que ce qu’il faut ? Jésus, le médecin par excellence, nous appelle à la compassion pour les malades:

« Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades. »

Mat. 14 :14

32 vues
nous contacter
nous joindre

BP: 659 Pointe-noire

Tél.: +242 05 557 90 81

office@cjusticepaix-pnr.org

COMMISSION JUSTICE ET PAIX ARCHIDIOCESE DE POINTE-NOIRE

© 2018 PAR CDJP. PROPULSE PAR WIX.COM